Eric Minh Cuong Castaing

Dans la lignée de sa précédente pièce School of moon, créée avec des enfants danseurs et des robots humanoïdes, le chorégraphe Eric Minh Cuong Castaing poursuit ses recherches sur le mouvement humain et non humain, s’intéressant à la perception et aux représentations du corps à l’ère numérique.

Né en Seine-Saint-Denis, il est aujourd’hui artiste associé au Ballet National de Marseille.

Eric Minh Cuong Castaing est issu du champ des arts visuels : diplômé de l’école de l’image des Gobelins à Paris, il a été pendant plusieurs années graphiste dans le cinéma d’animation. Intéressé par les écritures chorégraphiques en temps réel, il découvre d’abord le hip-hop en 1997, puis le butoh, sous la houlette des maîtres Carlotta Ikeda et Gyohei Zaitsu, et, enfin, la danse contemporaine avec le plasticien chorégraphe allemand VA Wölfl. Au sein de sa compagnie Shonen, il met en relation danse, nouvelles technologies (robots humanoïdes, drones, réalité augmentée…) et corps in situ in socius : depuis sa fondation en 2011, la compagnie a signé une douzaine de créations – spectacle, installations, performances, films. Son travail est diffusé en France et en Europe (CN D Paris, Centquatre Paris, MAC Créteil, tanzhaus nrw Düsseldorf, Tanzquartier Vienne…), soutenu par le ministère de la Culture et de la Communication (Drac Paca, CNC-Dicréam…), et a reçu différents prix (Audi talents 2017, bourse Brouillon d’un rêve arts numériques Scam, bourse Créateur numérique Lagardère, bourse chorégraphique SACD-Beaumarchais, Premier prix de l’Audace artistique et culturelle fondation Culture & Diversité). Il collabore avec de jeunes créateurs de sa génération, tels les chorégraphes Alessandro Sciarroni, Aloun Marchal et Pauline Simon, la metteuse en scène Silvia Costa, la réalisatrice Mathilde Supe, ou la sculptrice Anna Tomaszeski.