Azuza Takeuchi

Azusa Takeuchi

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Français.

Née en 1985 au Japon. Après un diplôme de l’Université des Arts NIHON, elle s’installe en France grâce à une bourse du Gouvernement Japonais pour les Artistes en 2008. Elle a été stagiaire au sein de la Compagnie Forest Beats (dirigée par Yutaka Takei). Et aussi au Centre Développement Chorégraphique-Toulouse/Midi Pyrénées en 2010-2012 où elle rencontre notamment Vincent Dupont, Alain Buffard, Robyn Orlin et Mladen Materic.
Depuis 2012, elle travaille pour plusieurs chorégraphes en tant qu’interpète comme Myriam Gourfink, EVAPORE 2018, Franck Vigroux, Flesh 2018, Ruines 2016, Aucun Lieu 2013 (chorégraphié par Myriam Gourfink), Romeo Castellucci, Democracy in America 2017, Rita Cioffi LED’s PlAY 2014, Motoko Hirayama POISON 2015, Yuta Ishikawa Dust Park2 2012 et pour les opéras de Jérôme Déchamps Marôuf 2013 (chorégraphié par Franck Chartier / Peeping Tom), Christian Rizzo Tanhauser 2012.
D’autre part, elle danse et crée ses propre pièces comme Le blanc 2010, KAMi 2011, emotional intelligence 2016. Avec ces solos, elle remporte le prix de Masdanza au Yokohama Dance Collection EX 2011 au Japon, et a été sélectionnée comme finaliste du Masdanza16 aux îles de Canaries en 2011 et Toyota Choreography Award au Japon en 2012.
Elle crées aussi des pièces en collaboration avec les chorégraphe japonais comme 26.5 2011 avec Yuta Ishikawa, monstrum 2012 avec Yuriko Suzuki. Ensuite elle a collaboré avec le metteur en scène Mladen Materic (Théâtre Tattoo) pour une pièce solo prière pour Vera Ek qui a été jouée en novembre 2015 au Théâtre Garonne (Toulouse).