Une co-présentation Théâtre Marni et Charleroi danse à l'occasion du D Festival

Warm

Fanny Brouyaux

Trio

Chorégraphie : Fanny Brouyaux
Artistes interprètes : Florian Vuille, David Séchaud et Fanny Brouyaux
Assistante à la mise en scène : Sophie Guisset
Œil extérieur : Louise Vanneste
Aide à la dramaturgie : Nadid Belaatik
Costumes : Maria Ferreira Silva
Créateur son : Adrien Pinet
Créateur lumière : Grégoire Tempels

Production : Too moved to talk asbl
Coproduction: Charleroi danse, Pôle Sud – CDCN Strasbourg
Soutien : Materiais Diversos, la Bellone, Ballet du Nord – CCN de Roubaix, Le Gymnase – CDCN de Roubaix, la Fédération Wallonie Bruxelles-service de la danse et WBI
Photo © Véronique Baudoux

Fanny Brouyaux est accompagnée par Grand Studio

Une co-présentation Théâtre Marni et Charleroi danse

Profilé comme une « performance chorégraphique soulevant la question de la « juste » distance émotionnelle face à une apparente vulnérabilité« , Warm questionne le corps social et se voit nourri de l’expérience personnelle de Fanny Brouyaux, ayant amené la danse dans les services pédiatriques d’hôpitaux bruxellois.
Le corps-pont, au service de l’objet, au service de l’émotion: voilà le médium du trio composé de la chorégraphe-danseuse, d’un scénographe-performeur et d’un danseur-comédien-clown.
Si le manque de chaleur humaine a longtemps prévalu dans l’intention créative, Warm s’est peu à peu recentré sur la question de l’attention, la relation de soin et ce qu’elle contient de complexité. Souffrance et sang-froid, détresse, répit et tous leurs interstices sont les vecteurs du geste questionné ici dans ses assertions et son ambiguïté. Du geste dansé, aussi, que Fanny Brouyaux intègre à son sujet en effleurant sa portée thérapeutique, mais également dont elle suscite et scrute les décalages, en le mesurant à d’autres univers, d’autres disciplines, d’autres pratiques.

08>10.02
Bruxelles - Théâtre Marni
± 50'