[ Annulé ] The Fluid Force of Love

Jan Fabre

Création 2021 — Première belge — Pièce pour 9 interprètes

Mise en scène et chorégraphie : Jan Fabre


Texte : 
Jan Fabre

Musique : 
Hao Wu
I
Interprète 
: Sylvia Camarda, Annabelle Chambon, Cédric Charron, Conor Doherty, Stella Höttler, Ivana Jozić, Pietro Quadrino, Matteo Sedda, Irene Urciuoli

Scènographie : 
Jan Fabre
Dramaturgie et assistante à la mise en scène : Miet Martens


Lumière : 
Wout Janssens

Production Manager 
: Alma Auer

Business coordinator : 
Joost Claes


Diffusion : Laurent Langlois


—

Production : Troubleyn/Jan Fabre 

Coproduction : Charleroi danse, Bonlieu – Scène nationale Annecy, Teatro Central – Teatros Junta de Andalucia, PP Perpodium productiehuis voor podiumkunsten

Soutien : Ministère de la Culture de la communauté flamande, Tax Shelter du gouvernement fédéral belge

La représentation de The Fluid Force of Love de Troubleyn / Jan Fabre programmée dans le cadre de la Biennale de Charleroi danse est annulée.

D’un commun accord, Charleroi danse et sa Directrice Générale et Artistique et la compagnie Troubleyn et son Conseil d’Administration, ont pris la décision d’annuler la représentation de The Fluid Force of Love
initialement prévue le 30 octobre dans l’édition 2021 de la Biennale de la danse.

Compte tenu du contexte actuel, des pressions et des invectives qui ont entouré cette programmation, Charleroi danse et Troubleyn considèrent qu’il est dans l’intérêt général de ne pas exposer leurs équipes à des violences potentielles. Aujourd’hui les conditions d’un environnement sain et protégé ne sont pas réunies pour les équipes du festival et les performeurs de Troubleyn, le temps d’un débat contradictoire et serein n’étant pas encore venu.

Troubleyn rémunèrera comme prévu les danseur.se.s de la compagnie et Charleroi danse dédommagera la compagnie en conséquence.

Charleroi danse
Annie Bozzini

Troubleyn
Le Conseil d’Administration

The fluid force of love est la réponse que Jan Fabre apporte à l’époque que nous traversons et où, déclare-t-il, « la question est davantage de savoir qui nous aimons que comment nous aimons ». En réaction à l’assignation de l’identité sexuelle et genrée, Fabre répond avec une grande liberté de ton qui se distingue aujourd’hui des paroles sur les contraintes d’une nouvelle liberté sexuelle.
Par le texte et la danse, l’artiste pose ces questions sans détour en usant d’une forme d’humour inspiré du burlesque qui lui est cher et déjà à l’œuvre dans Orgy of Tolerance (2009).
Alternant phrases chorégraphiques et scènes théâtrales absurdes, les neuf interprètes de la pièce viendront interroger, avec beaucoup de malice, les mécaniques de la révolution sexuelle.
Passionnément libre, Jan Fabre s’attache une fois encore à nous faire partager sa curiosité immense et son amour de l’art autant que ses interrogations sur notre capacité à aimer qui semble, avec le temps, inscrire le fondement de toute son œuvre.

Sam. 30.10.2021
20:30
Charleroi - Écuries
Biennale 2021
1h20