Pièce pour 3 interprètes

Quelque part au milieu de l’infini

Amala Dianor

première belge

Chorégraphie : Amala Dianor

Assistante chorégraphe : Rindra Rasoaveloson

Musique : Awir Leon

Distribution : Souleymane Ladji Koné, PanSun Kim, Amala Dianor

Lumière : Fabien Lamri

Vidéo : Olivier Gilquin & Constance Joliff

Costumes : Julie Couturier

Production : Compagnie Amala Dianor / Kaplan

Coproduction : POLE-SUD – CDC Strasbourg, Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée danse de Tremblay-en-France

Soutien : Ballet National de Marseille – Centre Chorégraphique National, Le Cargo Segré, Groupe Caisse des Dépôts, Ville d’Angers, Région des Pays de la Loire, Adami – société des artistes-interprètes et Spedidam

 

Ce spectacle est en tournée avec le CENTQUATRE ON THE ROAD.

Amala Dianor est artiste associé à POLE-SUD – CDC Strasbourg, au CENTQUATRE-PARIS et aux Scènes de Pays dans les Mauges (2016-2018).

La compagnie Amala Dianor est soutenue par la DRAC des Pays de la Loire, la Région des Pays de la Loire et la Ville d’Angers.

Arrivé du Sénégal l’enfant Amala Dianor fait, à sept ans, le deuil d’une danse africaine qui rythme tous les instants et chaque événement de la vie. Michael Jackson et Bruce Lee lui donneront le goût d’une danse libre qui en fera une idole de cour de récréation. La pratique du hip hop confèrera à son mouvement une fluidité particulière qu’il ira enrichir au très officiel CNDC (Centre national de danse contemporaine) d’Angers. Le voici détenteur d’un savoir chorégraphique qui s’étend des rythmes africains à la rigueur du contemporain en passant par la rue et qui lui donne l’envie de tracer sa propre voie, entre Nord et Sud. Depuis quelques années, il signe des chorégraphies ouvertes sur le monde, où il convie le spectateur à un dialogue que son corps-archive restitue avec élégance, partagé ici avec le Burkinabè Souleymane Ladji Koné et PanSun Kim, danseur contemporain venu de Corée.

Sam. 07.10.2017
19:30
Charleroi - Écuries
45'