Soirée composée de 3 face-à-face

Multiple-s

Salia Sanou

Création 2018-2019

De vous à moi
Nancy Huston et Salia Sanou
Création 2018, Castelnau-le-lez
Première belge
 
De beaucoup de vous
Germaine Acogny et Salia Sanou
Création 2018, Le Mans
Première belge
 
Et vous serez là
Babx et Salia Sanou
Création 2019, Bruxelles
Première
 

Conception et chorégraphie : Salia Sanou
Musique : David Babin (Babx)
Scénographie : Mathieu Lorry-Dupuy
Lumière : Marie-Christine Soma

Production : Compagnie mouvements perpétuels

Attaché de production : Stéphane Maisonneuve
Coproduction : Charleroi danse, Chaillot – Théâtre national de la Danse, Montpellier Danse, Les francophonies en Limousin, Espace Malraux – Scène nationale de Chambéry et de la Savoie, CNDC Angers, Le Kiasma de Castelnau-le-lez, deSingel, Les Quinconces, L’Espal – Scène nationale du Mans
Soutien : CN D – Centre national de la danse, École des sables de Toubab Dialaw, La Termitière – CDC de Ouagadougou, Agora – Cité internationale de la Danse

La Compagnie mouvements perpétuels est conventionnée par le ministère de la Culture – DRAC Occitanie et par la Région Occitanie, elle reçoit le soutien de la Ville de Montpellier.

La danse de Salia Sanou se nourrit d’un « désir d’horizons », ainsi qu’il titrait l’une des dernières créations.  Animé par la conviction que la culture est facteur de rapprochement des humains, Salia Sanou instaure «le dialogue du donner et du recevoir», selon une idée chère à Léopold Sédar Senghor. Avec Multiple-s, il s’offre au jeu du face-à-face, en une série de rencontres qui convoquent l’autre « en confrontation parallèle, en complémentarité et en altérité ». Trilogie dépliée sur deux saisons, que Charleroi danse accueillera dans sa globalité : avec Babx, qui mêle avec brio et délicatesse ses textes et ceux empruntés à des auteurs comme Genet, Césaire, Baudelaire… ; avec Germaine Acogny, grande dame de la danse africaine et fondatrice de l’Ecole des sables au Sénégal ; et avec la romancière Nancy Huston, pour un dialogue autour de l’exil et du déplacement. L’interprétation recompose les territoires de chacun, suscitant « un champ d’équilibre ou de perte à la croisée du geste. »

Sam. 08.06.2019
20:30
Bruxelles - La Raffinerie
1h20