Pièce pour 5 interprètes

Le chant des ruines

Michèle Noiret

Création / Première

Conception, mise en scène : Michèle Noiret
Chorégraphie : Michèle Noiret, David Drouard
Créée avec et interprétée par : Alexandre Bachelard, Harris Gkekas, Liza Penkova, Sara Tan, Denis Terrasse
Collaborateur artistique : David Drouard
Création vidéo et caméraman plateau : Vincent Pinckaers
Composition musicale originale, interactions et régie son : Todor Todoroff
Composition musicale originale : Eric Aldéa
Musiques additionnelles : Summer Samba de Walter Wanderley, An der schönen blauen Donau, Op 314 de Johann Strauss II, Back to Black de Amy Winehouse et Mark Ronson
Création et régie lumières : Gilles Brulard
Scénographie : Wim Vermeylen
Costumes : Silvia Ruth Hasenclever
Direction technique : Christian Halkin / Gilles Brulard
Développeur / Régie vidéo : Frédéric Nicaise
Photographies : Sergine Laloux
Production & diffusion : Claire Geyer
Communication & presse : Alexandra de Laminne
Administration & coordination : Cathy Zanté

Production : Compagnie Michèle Noiret / Tandem asbl
Coproduction : Charleroi danse, Théâtre National Wallonie-Bruxelles (en cours)
Soutien : Fédération Wallonie-Bruxelles – Service de la danse, La Loterie Nationale, Wallonie-Bruxelles International, Tax Shelter du Gouvernement fédéral belge – Casa Kafka Pictures Movie Tax Shelter empowered by Belfius, Adami
Résidence : La Fabrique Chaillot – Chaillot – Théâtre national de la Danse

Photo de répétition © Sergine Laloux

Formée à l’école Mudra de Maurice Béjart, Michèle Noiret y fait la rencontre décisive du compositeur Karlheinz Stockhausen avec qui elle collabore une quinzaine d’années.
Elle est une des premières chorégraphes belges à se passionner pour les nouvelles technologies interactives et à les intégrer dans ses spectacles. D’une création à l’autre, elle réinvente la forme de son écriture scénique et approfondit des questionnements récurrents : les dialogues transdisciplinaires entre la danse, la musique, la lumière et l’image. La scène est chez elle le théâtre d’un assemblage minutieux de ces multiples langages, image portée des flux et des interactions qui régissent notre monde.
Comment dans ce mouvement d’écoulement permanent ne pas perdre pied ? Avec cette nouvelle pièce, Michèle Noiret réunit un groupe de cinq danseurs entrainés dans une course folle, parcourant des paysages fantastiques bouleversés par des phénomènes inconnus. Peu à peu, une micro société́ s’organise ; un monde se construit, se déconstruit, en tension constante entre le réel et l’imaginaire. Une plongée s’opère dans le spectacle des extrêmes.

+

Bord de scène avec les artistes à l’issue de la représentation du 5 octobre

Ven. 04.10.2019
19:30
Charleroi - Les Écuries
+ Sam. 05.10.2019
20:00
Charleroi - Les Écuries
1h15