Pièce pour 6 danseurs

infini

Boris Charmatz

Première belge

Chorégraphie : Boris Charmatz

Interprétation : Regis Badel, Boris Charmatz, Raphaëlle Delaunay, Maud Le Pladec, Fabrice Mazliah, Solène Wachter

Assistante : Magali Caillet-Gajan

Lumières : Yves Godin

Son : Olivier Renouf

Costumes : Jean-Paul Lespagnard

Travail vocal : Dalila Khatir

Régie générale : Fabrice Le Fur

Direction de production : Martina Hochmuth, Hélène Joly
Chargée de production : Florentine Busson

Production : Terrain
. Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings.
Coproduction : Charleroi danse, Musée de la Danse – CCN de Rennes et de Bretagne, Sadler’s Wells, Théâtre de la Ville de Paris, Festival d’Automne à Paris, Athens & Epidaurus Festival,
 Nanterre-Amandiers – Centre Dramatique National, PACT Zollverein Essen, TNB – Théâtre National de Bretagne, Montpellier Danse 2019, Bonlieu – Scène nationale Annecy, Kampnagel Hamburg, Zürcher Theater Spektakel Zurich
Soutien : Ministère de la Culture – Direction générale de la création artistique (DGCA)

Terrain est implanté en Région Hauts-de-France et associé à l’Opéra de Lille, Le phénix – scène nationale de Valenciennes – pôle européen de création, La Maison de la Culture d’Amiens – Pôle européen de création et de production
 

Charleroi danse s’engage à produire, présenter et accompagner les œuvres de Boris Charmatz durant trois années de 2018 à 2021.

«Boris Charmatz création 2019 », voilà, en moins d’une phrase déjà 4 chiffres. C’est cette
omniprésence des chiffres que le chorégraphe propose comme point de départ de sa nouvelle pièce infini. Depuis le “1, 2, 3, soleil / piano” de la cour de récréation à la sophistication mathématique souvent absconde, l’expérience de la numérologie est vaste.
Pour le danseur, les comptes font partie de la construction chorégraphique et avant d’être renvoyés dans l’oubli, ils aident à trouver le juste rythme.
Pour l’historien, les dates bornent le temps en individualisant des événements. Dans un cas comme dans l’autre, les chiffres servent de balise dans le nulle part ou le n’importe quand.
Cette pièce rassemble six interprètes dont Boris Charmatz en un choeur parlé, lancé à grande vitesse dans une litanie numérologique sans fin qui, au déroulé de la pièce, révèle une forme de sensibilisation singulière au mouvement.
Dans un monde désormais contrôlé par les algorithmes, Boris Charmatz et son équipe en métamorphoses permanentes apportent un instant de veille au milieu de l’infini.

Ven. 04.10.2019
21:00
Bruxelles - La Raffinerie
60'