Pièce pour 2 danseurs

GLITCH

Florencia Demestri & Samuel Lefeuvre

Création / Première

Concept chorégraphie et interprétation : Florencia Demestri et Samuel Lefeuvre
Création lumière : Nicolas Olivier
Création sonore : Raphaëlle Latini
Scénographie : François Bodeux
Régie lumière : Aurélie Perret
Dramaturgie : Emmanuelle Nizou
Assistante dramaturge : Jill De Muelenaere
Collaboration visuelle : Laetitia Bica
Costumes : Vanessa Pinto
Production et distribution : France Morin & Jill De Muelenaere | Arts Management Agency (AMA)

Production : LOG asbl
Production déléguée : Vaisseau asbl
Coproduction : Charleroi danse, Les Brigittines, La Place de la Danse -Centre de développement chorégraphique national Toulouse-Occitanie (dans le cadre du dispositif Accueil-Studio), L’Atelier de Paris – Centre de développement chorégraphique national, Centre chorégraphique National d’Orléans – Direction Maud Le Pladec, Theater Freiburg, La Coop asbl, Shelter Prod, Tanz Ist, MARS-Mons Arts de la Scène, Co-Festival, Co-Festival Ljubljana (Kino Siska & Nomad Dance Academy Slovenija)

Soutien : Fédération Wallonie-Bruxelles- service de la danse, de Wallonie-Bruxelles International, taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge
Aide : Grand Studio, DeVIR/CAPa Centro de Artes Performativas do Algarve Faro

Photo © Laetitia Bica

En langage informatique, un glitch signifie une défaillance ou une interruption de courte durée dans le flux opérationnel d’un système.
Ce dysfonctionnement dans la lecture d’un fichier produit des accidents visuels ou sonores, des aberrations esthétiques. « C’est le cri primal des données » comme le décrit encore Rosa Menkman, théoricienne du Glitch art. Il n’est pas surprenant que le phénomène ait séduit Florencia Demestri et Samuel Lefeuvre, chorégraphes qui placent la notion d’étrangeté au cœur de leur travail. Ensemble, depuis 2012, ils créent des pièces hybrides, utilisant des procédés de narration non linéaire qui laissent une large place à des jeux de sens et à une physicalité intense. La technologie, devenue omniprésente, mais aussi le cinéma, les jeux vidéo, nourrissent nos imaginaires et modifient notre perception de la réalité. Les deux artistes s’inspirent de ces influences et s’emparent des outils utilisés par les glitch artistes pour mener une nouvelle recherche : comment bouger, au-delà d’une possible résolution, vers l’imprévisible, l’accident, l’inattendu ? GLITCH : danse hyper-réelle et futuriste, organique et synthétique.


Soirée composée avec le spectacle Clearing / Clairière de Louise Vanneste dont l’entrée est libre

Jeu. 17.10.2019
20:00
Charleroi - Écuries
Ven. 18.10.2019
20:00
Charleroi - Écuries
50'