Gardenia — 10 ans après

Frank Van Laecke, Alain Platel, Steven Prengels / NTGent & les ballets C de la B

Création 2021 — Première belge — Pièce pour 8 danseur.se.s

Mise en scène : Frank Van Laecke, Alain Platel
Basé sur une idée de : Vanessa Van Durme
Créé et joué par : Vanessa Van Durme, Griet Debacker, Andrea De Laet (†), Richard “Tootsie” Dierick, Danilo Povolo, Gerrit Becker, Hendrik Lebon, Dirk Van Vaerenbergh, Rudy Suwyns
Musique : Steven Prengels
Scénographie : Paul Gallis
Costumes : Marie “costume” Lauwers Dorine Demuynck
Conseil costumes : Yan Tax
Réalisation costumes : atelier NTGent dirigé par An De Mol
Coiffures et plumages : Claudine Grinwis Plaat Stultjes Dian Vandecruys
Réalisation décor : decoratelier NTGent
Direction de production : Valerie Desmet

Production : NTGent, les ballets C de la B
Coproduction : Le Volcan – Scène nationale du Havre
Coproducteurs originaux (2010) : NTGent, La Rose des Vents – Scène nationale Lille Métropole Villeneuve d’Ascq, TorinoDanza, La Biennale de la danse de Lyon, Tanz im August, Chaillot – Théâtre national de la Danse, Brighton festival, Centro Cultural Vila Flor Guimarães, La Bâtie – Festival de Genève, Festival d’Avignon
Remerciements : Timur Magomedgadzhiev
Soutien : Autorités Flamandes, Ville de Gand, Tax Shelter du gouvernement fédéral belge


Création août 2021, ImPulsTanz, Vienne

Depuis 1984, avec les ballets C de la B, Alain Platel précipite sur le plateau une humanité qu’il aborde par ses exclus, ses marginalisés, ses oubliés. En 2010, avec Frank Van Laecke il mettait en scène dans Gardenia une troupe de travestis et de transsexuels. Dix ans après, cette pièce majeure revient sur scène avec ses interprètes.

À la veille de sa fermeture, le cabaret Gardenia donne son dernier show. Sous le maquillage et les faux cils, en perruques et robes à paillettes, ils, elles, se transforment, épousent de leur corps malhabile et désirant les créatures que portent leurs rêves. Hommes ? femmes ? un peu des deux ? ni l’un ni l’autre ? leur identité sexuelle fluctue, mais est-ce là l’essentiel ? L’artifice qu’autorise ce cabaret travesti ouvre un chemin vers les profondeurs de soi, entre fiction et confession. Troublant, voire dérangeant, drôle, voire corrosif, émouvant, voire mélodramatique, Gardenia donne le spectacle d’une liberté charriant aussi son lot de renoncements, de souffrances et d’espoirs déçus : des vies, bien au-delà des couleurs de l’arc-en-ciel, « somewhere over the rainbow », comme dit la chanson.

 

Jeu. 16.12.2021
20:00
Charleroi - Écuries
Ven. 17.12.2021
20:00
Charleroi - Écuries
1h50 (sans entracte)