Pièce pour 15 danseur.se.s

Crowd

Gisèle Vienne

Conception, chorégraphie et scénographie : Gisèle Vienne
Assistée de Anja Röttgerkamp et Nuria Guiu Sagarra
Musique : Underground Resistance, KTL, Vapour Space, DJ Rolando, Drexciya, The Martian, Choice, Jeff Mills, Peter Rehberg, Manuel Göttsching, Sun Electric et Global Communication.
Montage & sélection des musiques : Peter Rehberg
Conception de la diffusion du son : Stephen O’Malley
Ingénieur son : Adrien Michel
Lumière : Patrick Riou
Dramaturgie : Gisèle Vienne et Dennis Cooper
Interprétation : Philip Berlin, Marine Chesnais, Sylvain Decloitre, Sophie Demeyer, Vincent Dupuy, Massimo Fusco, Rehin Hollant, Oskar Landström, Theo Livesey, Louise Perming, Katia Petrowick, Jonathan Schatz, Henrietta Wallberg et Tyra Wigg (en alternance avec Lucas Bassereau, Nuria Guiu Sagarra, Georges Labbat et Linn Ragnarsson)
Playlist par ordre d’apparition :
Underground Resistance, The Illuminator (Underground Resistance, 1995) KTL, Lampshade (exclusive, 2017)
Vapour Space, Gravitational Arch Of 10 (Plus 8, 1993)
DJ Rolando, Vibrations mix (Underground Resistance, 2002)
Underground Resistance, Sweat Electric (Somewhere In Detroit, 1994)
Underground Resistance, Twista (Underground Resistance, 1993)
Drexciya, Wavejumper (Underground Resistance, 1995)
The Martian, The Intruder (Red Planet, 1992)
Underground Resistance, Code Red (Underground Resistance, 1993)
Underground Resistance,Lunar Rhythms (Somewhere In Detroit, 1995)
Underground Resistance,Hi-Tech Funk (Underground Resistance, 1997)
Choice, Acid Eiffel (Fragile Records, 1992)
Jeff Mills, Phase 4 (Tresor/Axis, 1992)
Peter Rehberg, Furgen Matrix/Telegene (exclusive, 2017)
Manuel Göttsching, E2-E4 (Inteam, 1984)
Sun Electric, Sarotti (R&S Records, 1993)
Global Communication, 14 31 (Ob-selon Mi-Nos) (Evolution, 1994)

Présenté à l’occasion de la Journée Internationale de la danse

Il est rare que Gisèle Vienne mette la danse au cœur de ses pièces. C’est pourtant le cas de Crowd qui transporte l’assistance dans une rave party, l’une de ces fêtes qui rassemblent des jeunes dans un lieu convenu, pour écouter et danser des heures durant au son de la musique techno.
Ils sont une quinzaine réunis là, dans un décor de verres en plastique et de vêtements épars, martelés par les basses, bercés par les nappes de sons filés que diffusent les DJ. Des histoires s’ébauchent, amoureuses, amicales ou de rivalité, des figures émergent puis se fondent à nouveau dans l’anonymat. Les corps explosent ou flottent, rayonnent ou se recroquevillent, bondissent ou s’effondrent, à la pointe d’expériences exacerbées par les stimuli sensoriels.
D’un commun et tacite accord les participant.e.s poussent jusqu’au bout de la fête, et de la danse qui se fait, par moments, transe, isolée ou collective.
Quand la free party s’achève, les danseur.se.s, épuisé.e.s, vidé.e.s et comme allégé.e.s, quittent les planches du théâtre, laissant derrière eux.elles une scène saturée d’une foule de présences fantômes.

Ven. 29.04.2022
20:00
Charleroi - Écuries
spectacles
Sam. 30.04.2022
20:00
Charleroi - Écuries
spectacles
1h45