Pièce pour 2 danseurs et 1 pianiste

A Taste of Ted

Jérôme Brabant & Maud Pizon

Première belge

D’après les chorégraphies de Ruth St. Denis et Ted Shawn

Relecture et interprétation des danses : Maud Pizon, Jérôme Brabant
Création et interprétation musicale : Aurélien Richard
Musiques additionnelles : Walter Meyrowitz, Erik Satie, Leo Delibes, Arthur Nevin, Charles Wakefield Cademan
Scénographie : Jérôme Brabant
Création lumière : Françoise Michel
Costumes et parures : La Bourette
Textes : Clara le Picard, Jérôme Brabant, Maud Pizon
Aide à la dramaturgie : Clara le Picard
Enregistrements : Lucien Jorge

Coproduction : TEAT Champ Fleuri | TEAT Plein Air, Théâtres départementaux de La Réunion
Soutien : L’Institut français, La Place de la Danse – CDCN Toulouse/Occitanie, L’échangeur – CDCN Hauts-de-France, KLAP Maison pour la danse, Le manège – scène nationale Reims, Lycée Isnelle Amelin Sainte-Marie La Réunion, La Ménagerie de Verre, Lalanbik – Centre de Ressource pour le Développement Chorégraphique Océan Indien, Micadanses, Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis, DAC OI, Région Réunion, SPEDIDAM, Association Beaumarchais-SACD

Ce Ted là est Ted Shawn, chorégraphe américain qui, dès les années 30, en compagnie de Ruth St. Denis, a élaboré des danses traditionnelles de différentes cultures -asiatiques, arabes, africaines, indiennes – en interprétant ce qu’elles pouvaient être à l’aune de sa propre culture. Le tandem, pionnier de la modern dance américaine, s’est intéressé à ces danses d’ailleurs en donnant une lecture du corps du début du XXe siècle, contribuant ainsi à sa libération. Jérôme Brabant, originaire de l’Ile de la Réunion, a reconstitué, avec Maud Pizon quelques-unes de ses danses pour une sorte de conférence dansée qui se prolongera par une proposition chorégraphique basée sur une relecture de ces soli ou duo, des musiques et des costumes.

L’ensemble, entre danse, discours et musique, se propose d’explorer la dimension mystérieuse des danses et des personnalités de Ted Shawn et Ruth St. Denis. Plus poétique qu’historique, ce travail interroge les notions d’exotisme et du regard que nous portons encore sur des corps « étrangers ».

Ven. 27.04.2018
21:30
Bruxelles - Raffinerie
50'