Solo

À la recherche du ___________.

Bruno Freire

Première belge

Concept et performance : Bruno Freire
Assistance : Manon Santkin
Conseil artistique : Laurent Pichaud
Création lumière : Estelle Gautier, Bruno Freire
Création sonore : Ricardo Vicenzo
Collaboration de recherche : Calixto Neto, Pauline Brun, Myrto Katsiki, Luis Garay, Bojana Bauer

Coproduction : Charleroi danse, ICI – Centre chorégraphique national de Montpellier / Occitanie, Musée de la danse – Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne, CN D Centre national de la danse
Projet coproduit et soutenu par le ICI-Centre chorégraphique national de Montpellier / Occitanie – dans le cadre du du dispositif Par/ICI et du projet Life Long Burning soutenu par la commission européenne .
Soutien : Kunstencentrum BUDA, Terreyro Coreográfico

Bruno Freire, brésilien d’origine, est un touche-à-tout qui s’est essayé à l’architecture, la communication, la vidéo, la danse, le théâtre, l’écriture performative, la sémiotique, la photographie, la poésie, pour déclarer finalement avoir tout raté. Actuellement, il marche à la recherche du merveilleux depuis le genre d’opéra connu aux XVII et XVIIIes siècles jusqu’à ses représentations les plus actuelles. Il est ainsi parti en quête de mouvements possibles, capables de nous échapper et d’éprouver notre capacité à l’étonnement face aux absurdités de la vie. Ce projet se présente comme une invitation à l’étonnement et s’annonce sous de nombreux questionnements ; Qu’est-ce que peut le merveilleux maintenant ? Quelles formes peut-il revêtir ? Quels mouvements physiques peut-il générer ? D’un sujet aussi délicat, il reste à inventer un mode de représentation en forme de solo d’un récit poétique et performatif et une mise à l’épreuve d’artifices pour nous surprendre et… nous émerveiller.

+

Bruno Freire – Laboratoire du ___________.
du 23 au 29 avril 2018

Dans le cadre de la création À la recherche du ___________., récit poétique et performatif, Bruno Freire lance un appel à participation. Pendant la semaine précédant la représentation, il propose à La Raffinerie un laboratoire pour
une quinzaine d’« assistants », à la recherche de la joie et d’une fin, recherche ultime et toujours provisoire ou comment the show must go home. À la façon d’un délire fellinien, où tout ce qui contribue à la recherche apparaît sur scène, Bruno Freire vous invite à le suivre et à l’accompagner dans sa pièce-processus.

Informations & inscriptions :
ludovica@charleroi-danse.be / +32 (071) 23 01 33
20 participants maximum

Sam. 28.04.2018
21:00
Bruxelles - Raffinerie
1h50