Pièce pour 6 interprètes
Déambulation chorégraphique

Séances à 19:00 + 21:00

atla

Louise Vanneste

Création 2019 / Première

Conception, chorégraphie et mise en espace : Louise Vanneste
en collaboration avec
Vidéo : Stéphane Broc
Musique : Cédric Dambrain
Scénographie, éclairage : Arnaud Gerniers, assisté de Benjamin van Thiel
Regards extérieurs : Anja Röttgerkamp
Collaboration artistique : Emmanuelle Nizou
Voix off : Amandine Laval, Claude Schmitz
Interprètes : Paula Almiron, Anton Dambrain, Amandine Laval, Elise Peroi, Gwendoline Robin, Gabriel Schenker
Régie générale : Yorrick Detroy

Production : Louise Vanneste / Rising Horses, DC&J Création
Coproduction : Charleroi danse, Kunstenfestivaldesarts, Théâtre de Liège, Les Halles de Schaerbeek, Le Gymnase – CDCN de Roubaix/Hauts-de-France
Partenariat : La Bellone
Soutien : Fédération Wallonie-Bruxelles, Tax Shelter – Gouvernement Fédéral de Belgique, Inver Tax Shelter

Louise Vanneste / Rising Horses est accueillie en compagnonnage au Théâtre de Liège (2018-2022)
Louise Vanneste est accompagnée par Grand studio
 

Une coproduction et co-présentation Charleroi danse et Kunstenfestivaldesarts
 

Charleroi danse s’engage à produire, présenter et accompagner les œuvres de Louise Vanneste durant trois années de 2017 à 2020.

Pour sa création atla, Louise Vanneste poursuit les recherches chorégraphiques qu’elle a entamées avec Thérians (2017), où la littérature vient imprégner son écriture chorégraphique. Sa lecture de Vendredi ou les limbes du Pacifique de Michel Tournier ne vise pas une transposition à la scène du mythe de Robinson. Elle procure une expérience sensible en convoquant images et paysages mentaux. La confrontation du héros à l’île déserte, à la solitude, à Vendredi ou à l’astre solaire sont autant de situations à partir desquelles la chorégraphe et ses collaborateurs inventent une narration nouvelle.
Louise Vanneste trace les lignes d’une carte chorégraphique entre installation et représentation scénique et plonge le spectateur dans l’intimité avec l’environnement qu’il traverse. Les frontières entre intérieur et extérieur, géographie réelle ou fantasmée, espace ouvert et de repli sur soi se brouillent au fur et à mesure de la déambulation du spectateur. Chorégraphier revient à ouvrir une route dans le territoire de l’imaginaire.

Mar. 14.05.2019
19:00
Bruxelles - La Raffinerie
Mer. 15.05.2019
19:00
Bruxelles - La Raffinerie
Ven. 17.05.2019
19:00
Bruxelles - La Raffinerie
Sam. 18.05.2019
19:00
Bruxelles - La Raffinerie
Dim. 19.05.2019
19:00
Bruxelles - La Raffinerie