Cie Wooshing Machine

Sorry, this entry is only available in Français.

Depuis sa création en 1998, la Cie Wooshing Machine n’a cessé de valoriser la transdisciplinarité comme outil sans équivoque pour la mise en place de nouvelles propositions formelles dans le domaine des arts chorégraphiques. Par sa collaboration avec divers artistes à la fois danseurs, plasticiens, comédiens ou performeurs, Mauro Paccagnella a conçu un espace où s’entrecroisent et se démultiplient diverses trajectoires esthétiques possibles. Son projet s’identifie comme celui d’une déterritorialisation, non seulement des langages scéniques actuels, mais également des attentes propres au signe de la création contemporaine.
 
Mauro Paccagnella
Mauro Paccagnella est danseur, acteur et chorégraphe d’origine italienne. Il vit et travaille à Bruxelles depuis plus de 20 ans. Son parcours artistique alterne chorégraphie, mise en scène et acte performatif. Il fut l’interprète de nombreuses compagnies belges dont celle de Frédéric Flamand, Karine Ponties, Fatou Taroré et Olga Soto. Il a également dansé pour Thierry De Mey et la Cie Mossoux-Bonté. Entre 2002 et 2015, il collabore avec la chorégraphe Caterina Sagna, notamment pour les projets Bal en Chine, Basso Ostinato, P.O.M.P.E.I, Heil Tanz! et Relation Publique. En 2009, il met également en scène le spectacle Infudibulum pour la Cie belge de cirque contemporain Feria Musica , collaboration qu’il poursuit en 2012 pour la production Sinue.
Co-fondateur en 1993 de la Cie Un Oeuf is un Oeuf, il crée le collectif Wooshing Machine en 1998. Après Cyber Beans (Prix SACD, 1998) et le projet de recherche Dog Tricks, il crée entre 2006 et 2011, il propose sa tétralogie wagnérienne The Siegfried Swang’s song. Depuis 2013, il compose ses Conti Sparsi, une série d’études chorégraphiques en étroite collaboration avec des artistes partenaires de la compagnie: Bloom, Moonwalk – La Fonction forme, Harsh Songs, Happy Hour et Overthetop. Happy Hour, duo crée avec A.Bernardeschi, a reçu le Luminux Award et le Total Theater Award au Fringe Festival d’Edimbourg en 2016.
Mauro était en résidence artistique 2016 au Centre Culturel Jacques Franck à Bruxelles, contexte dans lequel il créé les 5 volets de son cabaret contemporain Zootrop Kabaret.
Mauro Paccagnella se consacre aujourd’hui à une réflexion ainsi qu’une mise en pratique de nouveaux langages chorégraphiques en relation avec le public et la fragilité de l’acte de création artistique.