Les étudiants

 

… vers le Master Danse et pratiques chorégraphiques, avec :

En septembre 2021, la première promotion du Master Danse et pratiques chorégraphiques a fait sa rentrée ! La formation est le fruit d’une collaboration inédite et d’un partenariat tripartite entre une institution culturelle — Charleroi danse — et deux écoles supérieures d’art — La Cambre (ENSAV) et l’INSAS (Institut Supérieur des arts du spectacle) — ces dernières assurant conjointement la diplomation.

Ce Master de 120 crédits se déroule sur deux ans. Il a pour ambition d’offrir un cadre d’enseignement international et multiculturel qui réunit et développe des apprentissages, compétences et recherches spécifiques à la danse, à son écriture, sa composition et sa production. La formation interroge et stimule la place des artistes dans la société, la réflexion et l’expérimentation de nouvelles modalités de création et d’actions artistiques.

Cette première promotion est encadrée par un trio de chorégraphes, pédagogues référent.e.s : Ayelen Parolin, Serge Aimé Coulibaly et Daniel Linehan. Le premier semestre de formation a été jalonné par des modules de pratiques chorégraphiques dispensé par les artistes Daniel Linehan, nora chipaumire et Julien Carlier, des cours de pratiques corporelles donnés par Marc Iglesias, Marielle Morales et Adonis Nebie, une initiation à la création technique (en scénographie, lumières et son) et à l’assistanat à la chorégraphie avec Julie Bougard. Les étudiants ont également suivi le module transdisciplinaire CASO proposé par La Cambre et un module plus théorique centré sur l’histoire de la danse et la dramaturgie, en collaboration avec l’ULB, coordonné par Antia Diaz Otero et Karel Vanhaesebrouck.

Les candidatures pour la rentrée 2022-2023 sont ouvertes du 18 mars au 21 avril 2022 et s’effectuent en ligne sur la plateforme d’inscription de La Cambre.

Informations & contact

© Caroline Lessire

Admission français

Admission english

Vers l'insertion professionnelle

DANSKE

Danske est un projet d’insertion professionnelle qui vise à faciliter et enrichir l’entrée de jeunes danseur.se.s dans la vie professionnelle. Il s’adresse à des artistes belges ayant déjà suivi une formation et possédant une bonne connaissance physique et théorique de la danse. Grâce à cette expérience ils.elles pourront aborder une meilleure appréhension du plateau et des arts de la scène en général.

Cette proposition bi-communautaire repose sur la collaboration de deux structures reconnues pour leur expérience dans le domaine de la formation du.de la danseur.se, Charleroi danse et DansCentrumJette, et elle s’adresse prioritairement à une diffusion dans le réseau des centres culturels.

Pour cette première édition, l’artiste Stéphanie Auberville travaillera sur une proposition inédite du Boléro de Ravel à partir de la version chorégraphique de Béjart.

Le titre M.81, la version manquante, fait référence au nom de code donné par Ravel auquel Stéphanie Auberville ajoute sa vision d’une version féminine qui fait la part belle à la fluidité des genres. Une dizaine d’interprètes viendra se prêter à l’expérience d’une immersion dans une pièce de répertoire actualisée par une artiste d’aujourd’hui.
Comment une pièce écrite il y a 60 ans peut-elle s’actualiser dans les corps de danseur.se.s qui ont 20 ans aujourd’hui ? Quelles traces va-t-elle laisser dans ces corps ?
Il ne s’agit pas ici de refaire à l’identique mais bien de considérer la mise à l’épreuve du temps et des représentations du désir.

Début septembre, une trentaine de danseur·se·s a été auditionnée et 9 ont été sélectioné·e·s — de toutes origines et installés à Bruxelles. Les répétitions ont commencé fin octobre 2021.
Le spectacle, d’une durée de 30 minutes, sera présenté à l’occasion du prochain Festival LEGS 2022, à Charleroi danse / La Raffinerie
———
Avec le soutien de la COCOF – Commission communautaire française de la Région de Bruxelles-Capitale.
———
Plus d’infos :
© être supérieur et exemples évolutifs, graphite sur papier, 2016 – collection particulière, courtesy Marilena Pelosi & Christian Berst art brut, 2021

 

With dancers
Training Programme

Responding to the needs of the profession, Charleroi danse offers a continuous programme of classes and workshops at La Raffinerie. This training allows dancers, of whom there are many in Brussels, to learn a variety of techniques and develop their research and improvisation work. The teachers are dancers and choreographers from all over the world, recognised for their teaching skills and singular approaches and representative of different dance practices today. This season, the training programme is being extended to offer regular teaching in dances from all over the world as well as new forms of folklore.

See the programme.

Information & registration:

+32 (0)71 23 01 33

MORNING DANCE CLASS
Class € 8 / Week € 35

WORKSHOP
Price varies

Brussels — La Raffinerie

Les chorégraphes
Resident choreographers Ayelen Parolin and Louise Vanneste

Being the only choreographic centre in the Wallonia-Brussels Federation means that Charleroi danse has a responsibility both towards the public and towards artists. A new policy of activities for audiences has been put in place, while for professionals, in addition to responses that need to be made on an ad hoc basis, thought is being given to the long term. From 2017 to 2020 Charleroi danse is committing itself to producing, presenting and supporting the works of the choreographers Ayelen Parolin and Louise Vanneste.
Why and what do these “residences” mean? For the new team heading up Charleroi danse, it is important to redefine what this well-worn notion about positioning artists at the heart of what we do actually means by redrawing the very contours of this “heart”. It is clear that some up-and-coming artists can become worn down by the lack of funding or overt appreciation, trapped in a kind of prolonged adolescence and dependency in the artistic and institutional realm. This is a harmful and unproductive policy that should be avoided. Being the institution it is, Charleroi danse has chosen two artists living and working in Belgium whose development is at a critical point of maturity. To become established and fully autonomous, a risk is being taken for them to produce work regularly, enabling them to concentrate solely on their own artistic activities and avoid spreading themselves too thinly.
In specific terms, the support given to Louise Vanneste and Ayelen Parolin comes in the form of € 150,000 of financial assistance that they can apportion according to their priorities over a three-year period. To run their operations they have been given an office at La Raffinerie and priority access to the rehearsal studios. In return, they both commit to establish links with the audiences of Charleroi danse outside their creations, in whatever form they devise. Between the more eccentric Ayelen and the more abstract Louise, these two artists motivated by very different imaginary worlds are in the process of revealing a true poetry of form in what remains precarious work requiring the support of Charleroi danse.

Residences and Open Studio

Every season, Charleroi danse offers choreographers in the Federation as well as international choreographers the possibility of benefiting from our “creative residences”. This support comes in the form of providing work spaces at Les Écuries and La Raffinerie and accommodation (in Charleroi only), as well as technical and administrative support so that the artists can develop their projects in ideal conditions. These residences are generally accompanied by support with coproduction. Meeting audiences, taking residences out and about, and awareness and outreach activities are organised at the artists’ request or in line with Charleroi danse’s projects. This dialogue with the organisation can last for a number of weeks.

“Open Studio” is another programme supporting choreographic creation. In parallel with artists’ residences, Charleroi danse hosts a company or an artist for a stage in their creation or research, providing one of the six rehearsal studios at Les Écuries in Charleroi or at La Raffinerie in Brussels free of charge. There may also be technical and administrative assistance as well as the offer of an artistic perspective. The Open Studio, which lasts for at least one week, first and foremost benefits up-and-coming choreographers or a choreographic team, but they may also come from another artistic field if their approach involves some kind of interaction with dance.

To submit applications for a coproduction, residence or an open studio,
see the professionals’ section.

With the performing arts sector

Objectif Danse #10

La 10ème édition d’Objectifs Danse s’est déroulée à Bruxelles et à Charleroi du 13 au 15 octobre 2021 dans le cadre de la Biennale Internationale de la danse de Charleroi danse.

Objectifs Danse – OD – est une plateforme biennale de promotion internationale de danse contemporaine des compagnies de la Fédération Wallonie-Bruxelles destinée à stimuler les exportations. Plateforme privilégiée attestant de la vivacité de la création chorégraphique belge francophone, elle rassemble des professionnels internationaux.

Plus d’infos ici

Brussels, Dance !

Between 1 February and 4 April 2020, dance, in all its diversity and vitality, will take centre stage in Brussels!

For its third edition, Brussels, dance! will once again put contemporary choreography in the spotlight.

Brussels attracts choreographers from Belgium and abroad who are inspired by the dynamics of an inventive and vibrant capital. Great talents from the dance world create, meet and showcase their work in this exceptionally lively and creative city.
Brussels, dance! is an initiative from 13 arts centres who want to raise the profile of contemporary dance and make Brussels shine as the capital of dance! The organisers also want to encourage the audience to discover unfamiliar places and promote contact between spectators and artists in this cultural network.

This year, 13 cultural centres will bring together their programmes under the label “Brussels, dance!” Beursschouwburg, Charleroi danse / La Raffinerie, Garage
29, Kaaitheater, KVS, L’L, Balsamine, La Bellone, le 140, Jacques Franck, the Brigittines, Les Halles de Schaerbeek and Théâtre National illustrate the richness and diversity of the Brussels dance scene and make their audiences an open and bold offer.

1 CITY
2 MONTHS
13 VENUES
50 DANCE PRODUCTIONS & CONFERENCES
100 SHOWS

For the full programme, please visit our website: www.brusselsdance.eu

Tour de Dance

Réseau international de Diffusion en Danse contemporaine, Tour de Dance a pour objectif de faciliter, d’optimiser et de mutualiser les tournées 
de spectacles chorégraphiques
– généralement extra-européens – dans un périmètre géographique « restreint » et dans « un temps défini » en Belgique, au Grand-Duché du Luxembourg, en France, au Pays- Bas et en Allemagne.

Fondé en 2015, le réseau compte aujourd’hui 10 membres :
Charleroi danse (Belgique), le Théâtre de Liège (Belgique), le Concertgebouw – Cultuurcentrum de Bruges (Belgique), Les Théâtres de la Ville de Luxembourg (Luxembourg), La Comète – Scène Nationale de Châlons-en- Champagne (France), Les deux Scènes de Besançon (France), tanzhaus nrw Düsseldorf (Allemagne), Theater Freiburg (Allemagne), Holland Dance Festival à La Haye (Pays-Bas), ITA à Amsterdam (Pays-Bas).

La fédération de ces 10 maisons de diffusion et de production d’œuvres chorégraphiques internationales permet d’importantes économies d’échelles en termes de coûts de voyages et d’accueils. Elle offre aussi aux publics une variété de programmation importante, axée sur la diversité culturelle, sortant souvent des sentiers battus.

Cette saison nous partageons la tournée de ELENIT de Euripides Laskaridis avec le Théâtre de Liège.

Le réseau envisage aussi d’initier une production commune, sous la forme d’une commande à un artiste.

Avec une coproduction

Charleroi danse développe une politique de soutien à la création chorégraphique qui s’appuie sur
un éventail complet de dispositifs. Deux fois par an et sur décision
 du comité artistique, des artistes peuvent bénéficier d’un soutien 
en coproduction, de résidences 
de création, d’accueils en studio 
ou encore de bourses de recherche. Que ce soit aux Écuries à Charleroi ou à La Raffinerie à Bruxelles, ce sont autant d’apports en financement,
de mises à disposition d’espaces 
de travail et de séjour ou encore d’aides techniques ou administratives qui garantissent aux artistes des conditions de travail optimales.
 Ces dispositifs sont accessibles en priorité aux artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles mais aussi
 aux projets internationaux.

Lors de la première session d’aide pour la saison 2021-2022, les artistes et projets de la Fédération Wallonie- Bruxelles coproduits :

Mercedes Dassy, RUUPTUUR
Pierre Droulers, Occupations
Benoît Nieto Duran, PRTFRM
Dominique Duszynski, Else
Thomas Hauert, nouvelle création
Marielle Morales, ONA
Ikue Nakagawa, TAMANEGI
Michèle Noiret, nouvelle création
Ayelen Parolin, Simple
Vilma Pitrinaite, RBL
Marion Sage, Baves
Jules Rozenwajn aka Jules Seizart, Layers
Tumbleweed, A Very Eye

Artistes et projets internationaux coproduits :

Youness Aboulakoul, Mille Miles
Julien Andujar, TATIANA
Guilhem Chatir, Vertiges
Marco D’Agostin, SAGA
Radouane El Medheb, Nous serons tous dévorés par le feu
Jule Flierl, UFO
Nemo Flouret, 900 Something Days spent in the XXth Century
Mette Ingvartsen, The Dancing Public
Candice Martel, Just Kids
Éric Minh Cuong Castaing, Hiku + Forme(s) de vie
Meri Pajunpää, The Great New World
Alexandre Paulikevitch, Cabaret Welbeek
Christian Rizzo, miramar
Sina Saberi, Narges
Pauline Simon, The Great Hold-up!
Vania Vaneau, Nebula
Alexander Vantournhout, Contre-jour
David Wampach, ALGERIA ALEGRIA

Panorama Festival, Jangada/Raft

Autres artistes internationaux bénéficiant d’un accueil en résidence :
 
Valeria Giuga, COACHING
Aloun Marchal, SonoR
Lucía Soto, Mala

 

Autres artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles bénéficiant d’un accueil en résidence :

Maïte Alvarez, être ciel
Ares D’Angelo, Come and Go
Maria De Dueñas, MOCAP
Sarah Deppe, Time out
Soa Ratsifandrihana, G R OO V E
Jason Respillieux, J’en pris les oiseaux, criiez oracle