Les étudiants

 

… vers le Master Danse et pratiques chorégraphiques, avec :


En prise avec les enjeux artistiques actuels et la réalité du monde contemporain, le Master offre aux chorégraphes, créateur.trice.s de demain, un cadre de formation d’enseignement de 2e cycle qui réunit et développe des apprentissages, compétences et recherches spécifiques à la danse, à son écriture et sa production. Traversée par une multiplicité d’approches et de références, la formation souhaite refléter la diversité esthétique et la richesse du champ chorégraphique d’aujourd’hui. Le Master a pour ambition d’offrir un cadre d’enseignement international et multiculturel qui interroge et stimule la (ré)invention de la place des artistes dans la société, qui favorise l’épanouissement de nouvelles modalités d’action artistique, de pratiques, démarches, réflexions, qui seront ceux des chorégraphes de demain.

Son objectif est d’associer la théorie — histoire de la danse et de l’art, dramaturgie, analyse,… notamment en partenariat avec l’ULB — et les pratiques — corporelles et chorégraphiques. Placée au centre mais en interaction avec d’autres disciplines et corps de métiers, la création chorégraphique est également abordée dans ses dimensions techniques et administratives : création lumière, son, scénographie, costumes, production,…
Apprendre en faisant (learning by doing), apprendre à travailler avec les autres (do it with other) sont les principes généraux qui guident la pédagogie du Master afin de promouvoir la liberté et la responsabilité des futur.e.s artistes chorégraphes.

La formation se déroule sur deux ans de septembre à juin, sur les différents sites des structures associées (INSAS, La Cambre, Charleroi danse / La Raffinerie) et dans les studios mis à disposition par des organisations partenaires.
Elle s’adresse aux étudiant.e.s titulaires d’une licence ou d’un bachelor, et/ou d’acquis personnels relevant d’une expérience professionnelle (VAE) dans le domaine des arts de la scène ou dont la recherche est liée à la question du corps et du mouvement.
Toutes les conditions d’inscription et modalités d’admission en pièce jointe.

Les candidatures seront ouvertes à partir du 1er mai 2021 et pourront s’effectuer en ligne sur la plateforme d’inscription de La Cambre : http://inscription.lacambre.be/
La rentrée académique aura lieu le 14 septembre 2021.
Information et contact :

© Caroline Lessire

Information /FR

Information /ENG

 
 
 

Vers l'insertion professionnelle

DANSKE

Danske est un projet d’insertion professionnelle qui vise à faciliter et enrichir l’entrée de jeunes danseur.se.s dans la vie professionnelle. Il s’adresse à des artistes belges ayant déjà suivi une formation et possédant une bonne connaissance physique et théorique de la danse. Grâce à cette expérience ils.elles pourront aborder une meilleure appréhension du plateau et des arts de la scène en général.

Cette proposition bi-communautaire repose sur la collaboration de deux structures reconnues pour leur expérience dans le domaine de la formation du.de la danseur.se, Charleroi danse et DansCentrumJette, et elle s’adresse prioritairement à une diffusion dans le réseau des centres culturels.

Pour cette première édition, l’artiste Stéphanie Auberville travaillera sur une proposition inédite du Boléro de Ravel à partir de la version chorégraphique de Béjart.

Le titre M.81, la version manquante, fait référence au nom de code donné par Ravel auquel Stéphanie Auberville ajoute sa vision d’une version féminine qui fait la part belle à la fluidité des genres. Une dizaine d’interprètes viendra se prêter à l’expérience d’une immersion dans une pièce de répertoire actualisée par une artiste d’aujourd’hui.
Comment une pièce écrite il y a 60 ans peut-elle s’actualiser dans les corps de danseur.se.s qui ont 20 ans aujourd’hui ? Quelles traces va-t-elle laisser dans ces corps?
Il ne s’agit pas ici de refaire à l’identique mais bien de considérer la mise à l’épreuve du temps et des représentations du désir.
Alors Élue ou Élu?

Après 6 semaines de création au DansCentrumJette, et 10 jours de finalisation à Charleroi danse / La Raffinerie, le spectacle, d’une durée de 30 minutes, sera présenté à l’occasion du prochain Festival LEGS 2022.
———
Plus d’infos :

Les danseurs
Training Programme

Répondant aux besoins de la profession, Charleroi danse propose un programme ininterrompu de cours et de workshops à La Raffinerie. Ce training permet aux danseurs, nombreux à Bruxelles, d’appréhender des techniques variées et de développer leur travail de recherche et d’improvisation. Les professeurs sont des danseurs et des chorégraphes venus d’horizons internationaux, reconnus pour leurs qualités de pédagogue et leurs approches singulières, représentatives des différentes pratiques de la danse aujourd’hui. Cette saison, le Training Programme élargit encore ses domaines d’apprentissage en proposant un enseignement régulier aux danses du monde et aux nouveaux folklores.

Voir le programme

Informations & inscriptions :
+32 (0)71 23 01 33

MORNING DANCE CLASS
Cours 8€ / Semaine 35€

WORKSHOP
Prix variable

Bruxelles — La Raffinerie

Les chorégraphes
Chorégraphes résidents : Lara Barsacq, Julien Carlier et Boris Charmatz

Après trois années d’une fructueuse collaboration, les conventions qui nous liaient à Louise Vanneste et à Ayelen Parolin se sont achevées en juin 2020. Ces trois années ont été marquées par la production d’œuvres ambitieuses et majeures pour chacune des deux chorégraphes, particulièrement atla (2019) de Louise Vanneste et WEG (2019) d’Ayelen Parolin.
 
Outre ces deux gros projets, les artistes ont développé et affirmé leur langage avec la création d’autres pièces telles que Thérians (2017), Clearing/Clairière (2019), Autoctonos II (2017), Wherever the Music Take You II (2019). Charleroi danse a participé étroitement à la genèse des projets et au rayonnement du travail des artistes. D’autres expériences moins visibles ont également été menées pendant leur résidence : recherche, workshops, laboratoires artistiques d’Ayelen Parolin, médiation et pratique de feedback dans les écoles avec Louise Vanneste comme dans le cadre du projet d’brief par exemple. Les liens tissés se poursuivront à l’avenir : dès cette saison, nous coproduisons et présentons les prochaines créations des deux artistes avec 9 forays, pièce pour neuf danseurs de Louise Vanneste, en mars à Charleroi, et le nouveau duo burlesque d’Ayelen Parolin, programmé dans le festival LEGS à venir.
 
Débutée plus tard, l’association avec le chorégraphe français 
Boris Charmatz continue et prend différentes formes : pédagogie avec les étudiants du Certificat Danse, transmission avec des amateurs, soutien à la production de sa prochaine création-événement Tempête, au Grand Palais à Paris
 en janvier 2021, réflexion sur des projets à venir dans l’espace public…
 
Dans le souci constant de partager ses moyens et d’œuvrer au renouvellement artistique, Charleroi danse a proposé à deux nouveaux chorégraphes de la Fédération Wallonie-Bruxelles un accompagnement privilégié jusque fin décembre 2022. Il s’agit
 de Lara Barsacq et de Julien Carlier. Tous les deux familiers du Centre chorégraphique,
ils viennent d’horizons différents et développent des pratiques qui sont complémentaires pour la danse. Lara Barsacq conjugue dans son travail une recherche autour de l’histoire intime et de l’histoire
de la danse. Elle a créé en nos murs un diptyque inspiré par la danseuse Ida Rubinstein Lost in Ballets russes (2018) et IDA don’t cry me love (2019). Cette saison, elle prépare une nouvelle pièce Fruit Tree pour la Biennale 
2021. Originaire de la danse hip hop, Julien Carlier affirme une démarche expérimentale, mélangeant sans cesse les disciplines et revendiquant un aspect hybride. Après la création de Golem (2019), duo avec le sculpteur Mike Sprogis, il crée et présente cette saison Dress Code, retour aux sources de la breakdance.

Résidence et accueil-studio

Chaque saison, Charleroi danse offre à des chorégraphes de la Fédération mais aussi à des chorégraphes internationaux la possibilité de bénéficier du dispositif « résidences de création ». Cet accompagnement se traduit par la mise à disposition d’espaces de travail aux Écuries et à La Raffinerie et de logements (à Charleroi uniquement) ainsi que par un soutien technique et administratif permettant aux artistes de développer leurs projets dans des conditions optimales. Ces résidences vont généralement de pair avec un apport en coproduction. Des rencontres avec le public, des sorties de résidence ou des actions de médiation sont organisés à la demande des artistes ou en fonction des projets de l’institution. Ce dialogue avec la structure peut s’étendre sur plusieurs semaines.

« L’accueil-studio » est un autre dispositif de soutien à la création chorégraphique. Il s’agit de l’accueil par Charleroi danse, en parallèle des résidences d’artistes, d’une compagnie ou d’un artiste sur une étape de création ou de recherche, avec mise à disposition à titre gratuit d’un des six studios de répétition situés aux Écuries à Charleroi ou à La Raffinerie à Bruxelles. Il peut être accompagné d’appuis techniques et administratifs ainsi que d’un regard artistique. L’accueil-studio, d’une durée minimum d’une semaine, bénéficie prioritairement à un chorégraphe ou une équipe chorégraphique en situation d’émergence, mais aussi d’un autre champ artistique dès lors que la démarche s’inscrit dans une interaction avec la danse.

Pour le dépôt des demandes de coproduction, de résidence et d’accueil-studio,
voir l’espace pro

Le secteur des arts de la scène

Objectif Danse #10

Les appels à candidatures pour la prochaine édition de la plateforme biennale Objectifs Danse #10 sont lancés.

La 10ème édition d’Objectifs Danse se déroulera à Bruxelles et à Charleroi du 13 au 15 octobre 2021 dans le cadre de la Biennale Internationale de la danse de Charleroi danse.

Objectifs Danse – OD – est une plateforme biennale de promotion internationale de danse contemporaine des compagnies de la Fédération Wallonie-Bruxelles destinée à stimuler les exportations. Plateforme privilégiée attestant de la vivacité de la création chorégraphique belge francophone, elle rassemble des professionnels internationaux.

Plus d’infos ici

Brussels, Dance !

Lancé par Les Halles de Schaerbeek en 2016, Brussels, dance! est né de la volonté de mettre en valeur les spécificités du réseau de la danse à Bruxelles et combler son déficit de visibilité auprès du public. Brussels, dance! vise à mettre en lumière cet art de la scène en rassemblant sous le label tous les spectacles programmés à Bruxelles durant environ 2 mois, entre février et avril. Cette mise en commun inédite et une campagne de communication solide mettent en valeur le foisonnement, la richesse et la diversité des propositions en danse contemporaine dans notre capitale.
 
Cette initiative bicommunautaire rassemble des partenaires francophones et néerlandophones et est ouverte à toutes les salles bruxelloises qui programment de la danse. L’édition 2020, coordonnée par Charleroi danse, comptait 15 partenaires et comprenait 130 représentations, mais a dû être considérablement raccourcie du fait du confinement. La 6e édition pour 2021, également chapeautée par le Centre chorégraphique se tiendra du 25 février au 4 avril 2021.

Vous pourrez découvrir l’intégralité de la programmation prochainement sur le site web :
brusselsdance.eu

Medias :
> instagram @brusselsdance
> facebook @Brusselsdance
> twitter @Brussels_Dance

Tour de Dance

Réseau international de Diffusion en Danse contemporaine, Tour de Dance a pour objectif de faciliter, d’optimiser et de mutualiser les tournées 
de spectacles chorégraphiques
– généralement extra-européens – dans un périmètre géographique « restreint » et dans « un temps défini » en Belgique, au Grand-Duché du Luxembourg, en France, au Pays- Bas et en Allemagne.

Fondé en 2015, le réseau compte aujourd’hui 10 membres :
Charleroi danse (Belgique), le Théâtre de Liège (Belgique), le Concertgebouw – Cultuurcentrum de Bruges (Belgique), Les Théâtres de la Ville de Luxembourg (Luxembourg), La Comète – Scène Nationale de Châlons-en- Champagne (France), Les deux Scènes de Besançon (France), tanzhaus nrw Düsseldorf (Allemagne), Theater Freiburg (Allemagne), Holland Dance Festival à La Haye (Pays-Bas), ITA à Amsterdam (Pays-Bas).

La fédération de ces 10 maisons de diffusion et de production d’œuvres chorégraphiques internationales permet d’importantes économies d’échelles en termes de coûts de voyages et d’accueils. Elle offre aussi aux publics une variété de programmation importante, axée sur la diversité culturelle, sortant souvent des sentiers battus.

Cette saison nous partageons la tournée de Queen Blood de Ousmane Sy (FR) avec le Théâtre de Liège. Nous devions partager celle de Soufflette de François Chaignaud et la compagnie Carte Blanche (NO) avec le Concertgebouw – Cultuurcentrum de Bruges, mais elle a été annulée en raison de la situation sanitaire.

Le réseau envisage aussi d’initier une production commune, sous la forme d’une commande à un artiste.

Avec une coproduction

Charleroi danse développe une politique de soutien à la création chorégraphique qui s’appuie sur
un éventail complet de dispositifs. Deux fois par an et sur décision
 du comité artistique, des artistes peuvent bénéficier d’un soutien 
en coproduction, de résidences 
de création, d’accueils en studio 
ou encore de bourses de recherche. Que ce soit aux Écuries à Charleroi ou à La Raffinerie à Bruxelles, ce sont autant d’apports en financement,
de mises à disposition d’espaces 
de travail et de séjour ou encore d’aides techniques ou administratives qui garantissent aux artistes des conditions de travail optimales.
 Ces dispositifs sont accessibles en priorité aux artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles mais aussi
 aux projets internationaux.

Lors de la première session d’aide pour la saison 2021-2022, les artistes et projets de la Fédération Wallonie- Bruxelles coproduits :

Mercedes Dassy, RUUPTUUR
Pierre Droulers, Occupations
Benoît Nieto Duran, PRTFRM
Dominique Duszynski, Else
Thomas Hauert, nouvelle création
Marielle Morales, ONA
Ikue Nakagawa, TAMANEGI
Michèle Noiret, nouvelle création
Ayelen Parolin, Simple
Vilma Pitrinaite, RBL
Marion Sage, Baves
Jules Rozenwajn aka Jules Seizart, Layers
Tumbleweed, A Very Eye

Artistes et projets internationaux coproduits :

Youness Aboulakoul, Mille Miles
Julien Andujar, TATIANA
Guilhem Chatir, Vertiges
Marco D’Agostin, SAGA
Radouane El Medheb, Nous serons tous dévorés par le feu
Jule Flierl, UFO
Nemo Flouret, 900 Something Days spent in the XXth Century
Mette Ingvartsen, The Dancing Public
Candice Martel, Just Kids
Éric Minh Cuong Castaing, Hiku + Forme(s) de vie
Meri Pajunpää, The Great New World
Alexandre Paulikevitch, Cabaret Welbeek
Christian Rizzo, miramar
Sina Saberi, Narges
Pauline Simon, The Great Hold-up!
Vania Vaneau, Nebula
Alexander Vantournhout, Contre-jour
David Wampach, ALGERIA ALEGRIA

Panorama Festival, Jangada/Raft

Autres artistes internationaux bénéficiant d’un accueil en résidence :
 
Valeria Giuga, COACHING
Aloun Marchal, SonoR
Lucía Soto, Mala

 

Autres artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles bénéficiant d’un accueil en résidence :

Maïte Alvarez, être ciel
Ares D’Angelo, Come and Go
Maria De Dueñas, MOCAP
Sarah Deppe, Time out
Soa Ratsifandrihana, G R OO V E
Jason Respillieux, J’en pris les oiseaux, criiez oracle