Charleroi danse s’engage à produire, présenter et accompagner les œuvres de Ayelen Parolin durant trois années, de 2017 à 2020.

Ayelen Parolin

Ayelen Parolin est chorégraphe et danseuse. Elle est née à Buenos Aires, vit et travaille à Bruxelles. Elle a étudié à l’Ecole Nationale de Danse et au Théâtre San Martin à Buenos Aires. En Europe, elle a suivi la formation E.x.e.r.c.e. à Montpellier et a ensuite travaillé comme interprète pour Mathilde Monnier, Mossoux-Bonté, François Peyret, Mauro Paccagnella, Louise Vanneste, Alexandra Bachzetsis, Anne Lopez, et Riina Saastamoinen. Depuis 2004, Ayelen Parolin développe un travail personnel. Elle a tout d’abord créé le solo 25.06.76, dans lequel elle explore son autobiographie. Avec Troupeau/Rebaño, elle se confronte à l’animal endormi en chacun de nous et avec la pièce SMS and Love, elle questionne la féminité et ses dynamiques de groupe. Dans DAVID, elle « contemple » la figure masculine à travers une exploration sensorielle et une déconstruction des clichés d’un modèle canonique, symbole de la masculinité : le David de Michel Ange. Avec Hérétiques, un duo pour deux danseurs et une pianiste-compositrice interprétant en direct sa composition, Ayelen Parolin plonge dans une écriture de mouvement rigoureusement précise, calculée et obstinée, pour parler du social dans une abstraction amenée jusqu’aux limites du corps.

En 2015, Ayelen s’est centrée sur la/les femme(s). Avec le duo Exotic World, tout d’abord : une commande du Théâtre National et de la SCAD, carte blanche à Ayelen et à la réalisatrice et ancienne strip-teaseuse Sarah Moon Howe, et avec le solo La Esclava, avec Lisi Estaràs.

En juillet 2016, elle a présenté au Seoul Art Center Nativos, une pièce dans le même esprit d’endurance et de performance que Hérétiques mais avec 4 danseurs coréens, la compositrice Lea et un percussionniste coréen.

Ayelen est l’une des 4 lauréats de la bourse de recherche décernée par la fondation Pina Bausch pour 2016.

En mai 2017, elle présente Autóctonos, une pièce avec 5 interprètes, au Kunstenfestivaldesarts à Bruxelles et au Festival Montpellier Danse 2017. En juin 2017, elle participe au projet 7even d’Emio Greco et de Pieter C. Scholten pour le Festival de Marseille.

Elle a créé et montré son travail en Belgique, en France, au Luxembourg, en Italie, en Espagne, en Finlande, en Allemagne, en Norvège, en Estonie, en Suisse, en Autriche, en Israël, à NY, au Mexique, en Suisse, aux Pays Bas, en Serbie, en Corée du Sud et en Argentine.

 

œuvres :
Autóctonos, 2017
Nativos, 2016
La esclava, 2015
Exotic World, 2015
Hérétiques, 2014
David, 2011
SMS & Love, 2009
Troupeau/Rebano, 2006
25.06.76, 2004

Contact

Fabienne Aucant
fabienne@charleroi-danse.be
+32 (0)71 23 01 31